Je bois à nos amours infirmes
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon journal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louisa von Zerstörung
Admin
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 05/07/2015
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Mon journal.   Dim 5 Juil - 14:10

9 juillet 2007.


Je suis arrivée dans le royaume un jour dont j’ignore encore tout. Depuis combien de temps j’avais été kidnappé, qui m’avais foutu là, ce genre de question que n’importe qui se poseraient ne m’étaient même pas venues à l’esprit. Seule contre ce mur, mes poignets légers et fragiles enchaînés, j’attendaient la délivrance, sachant comme par intuition que je n’étais pas arrivée là par hasard, et que si j’entendais de tels cris et de tels pleurs dans d’autres lieux non loin de mes oreilles attentives, c’est que d’autres personnes étaient passées par là, qu’il y avait encore de la vie quelque part. Espérons. J’ai rencontré Lane. Il m’a sauvé de ce cachot crasseux et glacé, mais sa peau était-elle réellement plus chaude que ces barreaux d’aciers ? Qui sait. Il a su me protéger, ne m’a jamais appelé son esclave, jamais. Nous nous sommes aimés. Je me suis offerte à lui avec pudeur, notion de protection qui s’est bien vite échappée de moi. Nous ne faisions plus qu’un, comme si nos deux âmes étaient destinées à se rencontrer et à vivre ensemble depuis la nuit des temps. J’y ai cru à ce destin, mais pendant une durée bien réduite. A peine nos corps s’étaient-ils quittés que j’en demandais encore, et encore, jouant ma tentatrice ingénue dans ces Cuisines, tant tentée par la volupté de sa peau contre la mienne, lui aussi quand j’y songe, si bien que même la tequila dans mes veines fragiles ne savaient provoquer en moi plus de chaleur que celle que provoquait Lane en moi. Lane… Tu me manques tant. Mais merci. Sincèrement. Notre relation si éphémère, qui s’est terminé pour toi dans cet hôtel avec Saphir, m’à permis d’ouvrir les yeux. Vampire’s Kingdom, jamais plus je ne retrouverai l’innocence. Celle que j’avais auparavant. Mais est-ce une réelle perte ? J’étais seule dans un coin de nos appartements, et j’ai ressenti cette présence féminine, la Sienne. Mais passons ces moments de pleurs et de solitude, maintenant le temps à tout effacé, trop vite pour toi peut être, mais il en est ainsi désormais. Grâce à toi, Lane, j’ai pu enterrer une dernière fois la vision que j’avais de l’Amour, tu sais, celui qu’on peux faire entre ces draps clairs, entre ces mains qui se rencontrent et n’arrivent plus à se quitter, de par tes lèvres tendues vers les miennes. J’ai découvert tant d’autres choses. J’ai découvert que l’on pouvait faire l’amour sans que cette notion autrefois si indispensable d’Amour soit présente, juste par cette complicité et ce désir, ce respect entre deux êtres… Respect bien illusoire, mais je le savais trop bien. J’ai découvert que l’on pouvait se rencontrer et se connaître différemment, et user de ses sens pour désirer et même se défendre. Oui, j’en ai appris grâce à ces êtres là... Je sais jamais mes sens n’ont étaient si éveillés que depuis ces quelques mois. Je suis même allée jusqu’à offrir ma gorge, mes veines, mon sang, n’est ce pas une preuve de la dépendance que j’ai acquise ? Nous venons de nous retrouver par hasard, toi qui avais su si bien jouer avec moi, me narguer encore et encore, pour ensuite me jeter dans ce cachot et vêtir à nouveau ta chemise… Mais qui est-tu réellement ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louigan.forumactif.be
 
Mon journal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit journal de Septembre 09
» Papier journal et paillis !
» Journal intime du cheval Crac
» Déco-Design dans le journal LA CROIX
» Le petit journal de Novembre 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Déments et Suicidaires :: Le Journal :: Le Journal de Louisa-
Sauter vers: